Anditoit
Vos questions Vos questions     Nous aider Nous connaître Nous aider et nous connaître    
page2_Nos Maisons page4_Nos Evénements
Evènements 2017 - 2018 ----- Soirées théâtrales ----- Concerts ------ Voir notre page Evénements.........

ANDITOIT ! C'est deux résidences pour personnes adultes handicapées mentales à Clermont Ferrand

Photo Jardins Photo Remparts

La maison des Jardins              La maison des Remparts

L'histoire d'ANDITOIT

L’Association de parents “ANDITOIT” a été créée en janvier 1997, déclarée en Préfecture et publiée au Journal Officiel le 12 février 1997. Elle a été reconnue comme Association de Bienfaisance par arrêté préfectoral du 17 octobre 2000, prorogé le 30/01/2006.

L'action d'ANDITOIT

ANDITOIT a pour vocation d’accueillir et d’accompagner des personnes atteintes de handicap mental, tout en favorisant leur épanouissement ainsi que leur intégration sociale.
L'objectif premier de l'association est de permettre à des adultes handicapés mentaux d'intégrer une structure où l'hébergement et l'encadrement sont assurés. De part son mode de fonctionnement quasi familial, ANDITOIT laisse une large place à l'autonomie tout en apportant à chacun le soutien dont il a besoin. C'est dans cet objectif qu'ANDITOIT a construit ses deux résidences à CLERMONT FERRAND. Ainsi 23 familles ont trouvé la réponse à leurs interrogations : " que deviendront nos enfants quand nous disparaîtrons ?".
En janvier 2000, le Conseil Général du Puy de Dôme a accordé à ANDITOIT une autorisation de création pour deux structures à Clermont Ferrand. Le Conseil Général (maintenant Conseil Départemental) prend en charge la rémunération des personnels et certaines prestations. Le financement permet une ouverture de l'hébergement et un accueil 340 jours par an. Pour les personnes accueillies retraitées ou n'ayant plus la capacité de travailler en ESAT, ANDITOIT a ouvert un service d'accueil de jour en août 2017.

Les récompenses

Pour son action auprès des personnes handicapées mentales depuis de très nombreuses années, et pour la création de ces deux structures innovantes pour leur hébergement, le Président de l’Association a fait l’objet d’une nomination au titre de Chevalier et de d'Officier dans l'Ordre National du Mérite .

La presse et les reportages télévisés

De nombreux articles de presse sur l’association, ses buts et ses réalisations sont parus dans le journal «La Montagne» et dans l'hebdomadaire «Info63» ainsi que dans de nombreuses revues mutualistes.
* La “Maison des Jardins” a fait l’objet d’un reportage de “ Clermont 1ère ” en janvier 2005.
* La revue « Clermont Demain» a consacré un article à ANDITOIT dans son numéro de juin 2008.
* La “Maison des Remparts” a fait l’objet d’un grand reportage de FR3 Rhône-Alpes-Auvergne en avril 2009.

Pourquoi, Pour qui, Comment

ANDITOIT : POURQUOI ?
Pour que des adultes handicapés mentaux légers puissent avoir un "chez-eux" avec un environnement leur apportant l'assistance nécessaire pour les aléas du quotidien. L'association ANDITOIT a été créée en 1997 par des parents qui se souciaient du devenir de leurs enfants handicapés lorsqu'ils ne seraient plus aptes à s’occuper d’eux. ANDITOIT assure et continuera d’assurer le bien-être des adultes handicapés mentaux après la disparition de leurs parents.

ANDITOIT : POUR QUI ?
Pour des handicapés qui peuvent vivre en appartements mais pas suffisamment autonomes pour se débrouiller seuls face aux difficultés de tous les jours. En 2002, lors de l'ouverture, ils (elles) avaient entre 25 et 52 ans et travaillaient tous en Centres d’Aide par le Travail (CAT, aujourd'hui appelés ESAT). Aujourd'hui, certains d'entr'eux se trouvent à la retraite, d'autres le seront bientôt. Pour eux, un service d'accueil de jour a été mis en place en 2017. (Cf :S.A.J.).

ANDITOIT : COMMENT ?
Avec l'aide d'organismes publics, ANDITOIT a entrepris en 1998 la réalisation de deux résidences de 12 appartements d'environ 35 M² chacun.
Les responsables de maison et leurs équipes veillent au bon fonctionnement des résidences et apportent l’aide et le soutien nécessaires à chacun.

Où, Avec quels moyens, Quand

ANDITOIT : Où ?
Les résidences sont situées près des commerces et des moyens de transports urbains pour permettre à chacun de se rendre à son travail, à ses activités de loisirs ou de faire ses courses. Les 2 résidences sont situées à Clermont Ferrand :
- Rue de la Gravière à Montferrand
- Rue Simonnet dans le quartier de la Pradelle

ANDITOIT : AVEC QUELS MOYENS ?
Les deux terrains ont été achetés par l'association grâce à une participation des familles ou des personnes handicapées elles-mêmes.
L'OPAC (Ophis) et HLM63 (Logidôme) ont été chargés de la construction des deux résidences sur les terrains mis à disposition par ANDITOIT.
L'aménagement intérieur de chaque appartement (meubles, vaisselle, décoration, etc.…) est resté à la charge du résident.
L'aménagement intérieur de l'appartement de la personne «responsable de maison» est resté à sa charge.
L'aménagement des parties communes des résidences a été réalisé par ANDITOIT.

ANDITOIT QUAND ?
La Maison des Jardins (Rue Simonnet) a ouvert ses portes le 02 mai 2002.
La Maison des Remparts (Rue de la Gravière) a ouvert ses portes le 30 septembre 2002.
Le service d'accueil de jour a ouvert ses portes le 21 août 2017.

Le budget, Le financement, Les aides

COMBIEN CELA A T-IL COUTE ?
En 1998, chaque famille ou chaque personne handicapée a versé 85.000F (environ 12950 €) à l'association ANDITOIT pour l’achat des terrains.
Le budget de l'OPAC (Ophis) et de HLM 63 (Logidôme) pour la construction des deux résidences s’est élevé à près de 13 millions de francs soit deux millions d’Euros.
Les aménagements des parties communes des deux résidences (cuisines, salles à manger, accueils, salles de repos et de loisirs, bureaux, buanderies, réserves) à la charge de ANDITOIT se sont élevés à 182 940 € soit environ 1.200.000 F.
Avec le concours d'une association caritative, deux minibus ont été achetés (1 par résidence) pour les besoins des résidents, les activités extérieures, les promenades et les déplacements hors agglomération.

QUI A FINANCÉ ?
Les 24 résidents paient un loyer mensuel correspondant au remboursement du crédit-bail du coût des constructions. Au terme des baux, ANDITOIT deviendra propriétaire des deux résidences.
Les salaires du personnel (responsables de maison, animateurs, veilleurs de nuit, gestionnaire-comptable) ainsi que les frais des prestations extérieures sont assurés par une dotation du Conseil Général du Puy de Dôme.
Les aménagements communs et l’entretien mobilier ont été financés par ANDITOIT avec l'aide d'organismes, de caisses de retraites, de collectivités locales et de dons personnalisés que chacun peut verser à une œuvre de bienfaisance.

QUI PEUT NOUS AIDER ?
Tout le monde ! Vous, Vos parents, Vos amis.
Une partie importante des dons recueillis par ANDITOIT est affectée à l’intégration des résidents dans le tissu social, aux activités éducatives ainsi qu’aux loisirs des résidents.
Les dons permettre aussi à ANDITOIT d’assurer l’entretien mobilier des parties communes de ses deux résidences.
Envoyez vos dons au siège social de l'association "Association ANDITOIT 31, Rue de la Gravière 63100 Clermont Ferrand". Chaque donneur peut bénéficier s’il le désire d’une déduction fiscale de 66% du montant de son don. Sur demande, un certificat de déductibilité fiscale vous sera adressé.

Le S.A.J ANDITOIT (Service d'Accueil de Jour ANDITOIT)

Actuellement, nos résidences sont ouvertes 340 jours par an. Aucun financement ne nous est accordé pour les 25 jours restants. Pendant les périodes de fermeture et généralement en août, certains résidents peuvent s'offrir une ou deux semaines de vacances dans des structures adaptées. En dehors de ces vacances tant appréciées mais onéreuses, les résidents doivent trouver le gite et le couvert ailleurs, souvent auprès de leurs familles.
Hors congés, les résidents travaillent en E.S.A.T. (Etablissement et Service d'Aide par le Travail), anciennement C.A.T. Ils quittent la résidence le matin pour y revenir après la journée de travail. Mais avec le vieillissement, certains résidents voient leurs capacités de travail diminuées ou totalement anéanties. Pour d'autres, c'est déjà le moment de faire valoir leurs droits à la retraite.
La solution: LE SAJ. Un service complémentaire à notre activité d’hébergement pour prendre en charge, pendant la journée, les retraités et les personnes vieillisantes, était indispensable. C'est chose faite depuis août 2017.
Ce service permet de conserver une autonomie durement acquise. Il ne peut, en effet, être question de les voir intégrer des maisons de retraite conventionnelles ou des foyers de vie ne correspondant pas à leurs réels besoins.

Aller à la page "Nos Maisons" ?   Aller à la page "Evénements" ?     Retour en haut de page.

Site créé par Bertrand GARNIER.    Mis à jour le 26 avril 2018. .